Quelles banques suisses ont bien géré les marchés exceptionnels de 2020? L’an dernier, le jeu a consisté à se protéger contre la chute des actions en février-mars, puis à réinvestir dès que les autorités politiques et monétaires des deux côtés de l’Atlantique ont annoncé leur détermination à soutenir l’économie, pratiquement quoi qu’il en coûte. Facile a posteriori, mais moins évident dans le feu de l’action, en pleine pandémie et avec une incertitude sans précédent. Analyse de la performance des fonds dits «équilibrés», donc peu risqués, d’une douzaine d’établissements, en tenant surtout compte du niveau de risque pris en cette année particulière.

Lire aussi: Gestion de fortune: des écarts de plus de 30% entre les gérants en 2020