Elles sont au cœur de votre téléphone, de votre ordinateur ou de votre tablette. Les puces de la société Taïwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) sont partout. Et la grande crainte des Etats-Unis, c’est que ces puces électroniques soient avalées par la Chine. La semaine passée, la visite éclair de Nancy Pelosi à Taïwan a surtout été analysée du point de vue politique. Mais si Washington est si inquiet pour l’indépendance de ce pays de 23 millions d’habitants, c’est aussi parce qu’il héberge un fleuron de la technologie mondiale.