Les prochains mois s’annoncent difficiles pour l’économie helvétique, qui a jusqu’à présent bien résisté aux vents contraires. La conjoncture devrait se refroidir cet automne et cet hiver. A tour de rôle, les instituts revoient à la baisse leurs prévisions. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) table désormais sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2% cette année et de 1,1% en 2023, a-t-il annoncé la semaine passée.