Les femmes ménopausées constituent le groupe de la population active qui connaît la plus forte croissance. Ce phénomène, mis en lumière par une étude du Chartered Institute of Personnel and Development (CDIP) publiée en 2020, reflète une tendance de tous les pays développés. La raison majeure de cette tendance est que le taux d’activité des femmes progresse partout, en Suisse notamment, où il est passé de 53,4% en 1991 à 75,6% en 2020 selon l’Office fédéral des statistiques. Et que la population active vieillit: 33,5% de la population active helvétique a 50 ans ou plus, le taux d’activité des personnes de 50 à 64 ans s’élevant à 81%.