Merck Serono crée à Genève une société de bio-informatique Quartz Bio, dans le cadre de son programme d’aide à la création d’entreprise lancé en avril. Quartz Bio fournira à l’industrie pharmaceutique des services de gestion de données et d’analyse pour les biomarqueurs.

Le président du conseil d’administration de Merck Serono, François Naef, a affirmé lundi que «le lancement de Quartz Bio illustre le dynamisme des salariés de Merck Serono». «Je suis convaincu que le tissu économique de la région genevoise pourra en bénéficier», a-t-il ajouté.

La société emploiera quatre scientifiques et sera hébergée dans les bureaux Blue Box de Fongit, un accélérateur de start-up situé à Plan-les-Ouates (GE) et soutenu par les autorités genevoises, a précisé la firme pharmaceutique. Merck Serono a l’intention d’utiliser les services proposés par Quartz Bio et prévoit des commandes s’élevant à 2,4 millions de francs environ pour les deux ans et demi à venir.

En annonçant en avril la fermeture de son site à Genève, Merck Serono s’est engagé à consacrer 30 millions d’euros pour la création d’entreprises spin-off et de start-up axées sur la poursuite des activités du groupe et l’exploitation des molécules de son portefeuille.

Atténuer les restructurations

Ce programme d’aide à la création d’entreprises «entend atténuer les répercussions sur l’emploi de la fermeture du siège de Genève liée au plan de restructuration», a précisé le groupe. Il a conduit jusqu’ici à la création de deux entreprises: Prexton Therapeutics, et lundi, Quartz Bio.

En avril, la direction de Merck Serono a annoncé la fermeture du site de Genève et la suppression de 1250 emplois, dont 750 transferts sur d’autres sites. Un plan social définitif a été accepté le 9 août par les partenaires sociaux, et la fermeture du site devrait être effective début 2013.

L’analyse des biomarqueurs est une étape clé dans le processus de développement des médicaments. Elle permet d’identifier les profils de patients qui répondraient le mieux à un traitement donné.

Jérôme Wojcik, fondateur et directeur général de Quartz Bio, a expliqué que «l’analyse des biomarqueurs est au cœur de la médecine personnalisée». «Les services flexibles et hautement spécialisés de Quartz Bio apporteront une valeur ajoutée aux entreprises pharmaceutiques pour le développement de nouveaux médicaments», a-t-il déclaré.