«Nous recevons régulièrement des remarques de pharmaciens qui ont toutes les peines du monde à expliquer à leurs clients que, suite au retrait du médicament Vioxx du marché, Merck & Co n'est pas Merck KGaA», constate un responsable de la société allemande, qui n'a plus aucun lien, depuis 1917, avec la société américaine du même nom.

Jusqu'au 30 septembre dernier, date du retrait de l'antidouleur Vioxx du marché, le petit sur le marché pharmaceutique, c'est-à-dire l'entreprise allemande Merck KGaA, pouvait indirectement tirer avantage de son homonymie avec le grand, Merck & Co, société américaine qui disposait d'une excellente réputation basée sur des produits efficaces dans les domaines de l'hypertension, de l'asthme, de la gestion du cholestérol, ou des vaccins. Le retrait de Vioxx, à cause d'effets secondaires cardio-vasculaires, a entraîné le dépôt de plusieurs centaines de plaintes aux Etats-Unis et complètement changé la donne.

La confusion qui, il y a quelques mois, pouvait être vue, à Darmstadt, siège de Merck KGaA, comme un avantage de marketing puisque la société allemande dispose d'outils de recherche et de vente moins importants que la société américaine est soudain devenue embarrassante, et même commercialement délicate.

Origine commune

Le produit qui explique l'excellente croissance de Merck KGaA n'est cependant pas lié au domaine pharmaceutique mais au marché chimique, en particulier celui des écrans plats à cristaux liquides. La division pharmaceutique représente les deux tiers d'un chiffre d'affaires trimestriel de 1,35 milliard d'euros. Elle comprend principalement des médicaments fabriqués sous licence, comme Erbitux contre le cancer côlorectal, des génériques, ou des produits vendus sans ordonnance. La taille des deux entreprises est également très différente. Merck & Co réalise en un trimestre un chiffre d'affaires supérieur aux ventes annuelles pharmaceutiques de Merck KGaA.

L'origine des deux entreprises est pourtant commune. En 1668, l'Allemand Friedrich Jacob Merck achète une pharmacie qui deviendra la plus ancienne entreprise pharmaceutique du monde. Son descendant Heinrich Emanuel Merck se lance dans la production industrielle, et le petit-fils de ce dernier, Georg Merck, crée, en 1891, une succursale aux Etats-Unis qui sera confisquée par le gouvernement américain en 1917, durant la Première Guerre mondiale, date à partir de laquelle les parcours de Merck & Co et Merck KGaA divergent complètement.