Libre-échange

Mercosur: Berne a l’avantage sur Bruxelles

Tant la Suisse que l’Union européenne disent être à bout touchant pour signer un accord avec le bloc sud-américain fort de 250 millions de consommateurs. Les exportateurs suisses seront pénalisés si les Européens signent en premier

C’est une course poursuite qui ne dit pas son nom. Et pourtant, la Suisse et l’Union européenne (UE) sont au coude à coude pour signer des accords bilatéraux de libre-échange (ALE) avec des pays tiers. Leur tout prochain objectif: le Mercosur, une association qui regroupe le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay. Tant Berne que Bruxelles redoublent d’efforts pour toucher au but.

Lire également: La course aux accords bilatéraux de libre-échange est bien engagée