En juin 2020, Mercuria a acquis pour 36 millions de dollars (33 millions de francs) de cuivre auprès d’un fournisseur turc avec lequel le négociant genevois avait déjà fait affaire par le passé. Les 6000 tonnes de matières premières devaient être livrées en Chine, dans huit navires. Mais à leur arrivée, les conteneurs étaient pleins de cailloux peints couleur cuivre, rapporte mardi l’agence Bloomberg.