Les internautes qui recherchent des services autres que ceux proposés par Google ou Microsoft ont de plus en plus de choix. Et parmi les prestataires qui offrent des alternatives se trouvent des sociétés suisses. Ainsi, ProtonMail, basé à Plan-les-Ouates (Genève), ne cesse de développer sa messagerie sécurisée, en l’enrichissant depuis peu d’un calendrier. Toujours à Genève, Infomaniak, après avoir lancé un service de partage de fichiers en 2019, lance ces jours un système de stockage en ligne des documents – nous y reviendrons prochainement.

Intéressons-nous ici à ProtonMail, créé en 2013 par des ingénieurs qui se sont rencontrés au CERN. Le service a fait de la sécurité son principal argument marketing. Sur son site, la société affirme proposer «un service d’e-mail sécurisé avec une sécurité sans précédent». Plus loin, elle écrit que «notre équipe combine connaissances mathématiques et techniques de pointe venant des plus grands instituts de recherche. Ensemble, nous bâtissons les communications chiffrées du futur.» Aujourd’hui, ProtonMail, qui compte 150 employés, revendique plus de 20 millions de comptes créés, sans spécifier le nombre de comptes gratuits et payants.