Permettez-moi de revenir sur une information qui date d’il y a quelques jours. Le 24 août, la fondation Mesvaccins cessait ses activités. Cette fondation, soutenue par les pouvoirs publics, avait créé un carnet de vaccination numérique, accessible via un ordinateur et une application. On pouvait y inscrire tous ses vaccins. Cette plateforme était même pressentie, un temps, pour être le pilier du système d’enregistrement pour les vaccins contre le coronavirus.