Métraux Services, le plus important vendeur indépendant de pièces de rechange en Suisse et en Belgique, dresse à Zurich le bilan d'une année 2006 marquée par une meilleure croissance des ventes. Elles augmentent de 1,5% à 183 millions de francs en Suisse par rapport à 2005, et de 5,3% à 75,4 millions en Belgique. Le bénéfice net des activités poursuivies se monte à 8,9 millions, soit une augmentation de 23%. L'action gagne 1,82% à 224 francs.

C'est ainsi la première fois depuis 2001, date de l'entrée du groupe d'Etagnières (VD) sur le marché belge, qu'il arrive à y augmenter significativement ses ventes. Métraux y enregistre pourtant toujours une perte opérationnelle, qui se monte à 0,6 million (Ebitda) l'an passé. «L'introduction du système informatique SAP en Belgique coûtera deux fois plus cher que prévu pour 2007, soit 680000 francs, mais le bénéfice Ebitda devrait atteindre 100000 euros (163000 francs) cette année», dit Olivier Métraux, le directeur et actionnaire majoritaire du groupe vaudois.

L'achat récent pour 19 millions de francs de Remco, le numéro un belge de la distribution de pièces pour les poids lourds, devrait lui permettre d'atteindre cet objectif. Les marges sont plus hautes ici que dans les pièces pour les voitures.