Le futur métro M2 devrait, dans les prochaines années, pousser les loyers de bureaux vers le haut dans l'hypercentre de Lausanne, de Saint-François à la gare. Mais avant d'être convaincus, les locataires potentiels «demanderont à voir les effets réels du métro», note Jean Genolet, des chez de Rham, une des trois sociétés qui a fourni les chiffres de Lausanne. Il ne faut donc pas s'attendre à un effet d'anticipation sur les loyers de bureaux, l'ouverture du métro étant prévue pour 2008.

Pour l'heure, l'hypercentre est toujours victime de l'abondance de surfaces vacantes, elles sont estimées entre 3% et 10% sur l'ensemble de la ville. «Mais la bonne conjoncture permet le maintien des prix», explique le régisseur Philippe Braun. L'hypercentre souffre aujourd'hui aussi de sa moindre accessibilité en voitures face aux quartiers moins centraux, la Sallaz, Epalinges, Bussigny, Prilly et du sud (Sous-Gare, Ouchy, Vidy). Ces quartiers moins centraux ont d'ailleurs enregistré, au premier semestre, une progression des prix maximaux.

Faute de rénovations, les prix minimaux des zones sud et est (Chailly, Pully, Lutry), s'abaissent quelque peu.