Les patrons perdent-ils le contrôle de leur groupe? Moins de un sur cinq estime qu'il arrive à bien gérer la complexité de son entreprise. Près de huit sur dix considèrent que leur groupe est plus complexe qu'il y a deux ou trois ans. La plupart ont engagé des programmes de simplification de leur organisation (avec l'aide de PWC?).

Cette complexité vient non seulement de la digestion des fusions-acquisitions, 2005 fut en la matière une année record, mais aussi de leur expansion à l'étranger. S'implanter dans un pays du Sud pour délocaliser la production est beaucoup moins compliqué que vouloir grandir en gagnant des clients sur place, analyse le patron de PWC.