Le groupe zougois Meyer Burger a pu améliorer sa rentabilité et ses ventes au 1er semestre malgré un contexte économique difficile. Le bénéfice net du spécialiste des scies de précision pour l’industrie photovoltaïque a progressé de 4% à 12,1 millions de francs.

Le bénéfice net a profité d’un résultat financier élevé. Le chiffre d’affaires a lui grimpé de 11% par rapport aux six premiers mois de 2008 à 213,4 millions de francs, a indiqué Meyer Burger jeudi. Il est nettement supérieur aux prévisions des analystes.

Seul point faible, le bénéfice opérationnel (EBIT) qui s’est replié d’un tiers à 13,2 millions de francs. La marge EBIT a ainsi chuté à 6,2% contre 10,2% un an plus tôt. Meyer Burger explique l’affaiblissement des marges par le changement de mix de produits et la baisse des autres recettes.

Les entrées de commandes ont ralenti, affichant 99 millions de francs au 1er semestre. La récession mondiale a durci les conditions de crédit, ce qui a pénalisé le financement de grands projets photovoltaïques, écrit le groupe zougois. Plusieurs clients ont aussi demandé le report des livraisons. Commandes au ralenti

Le carnet de commandes de Meyer Burger atteignait 661,4 millions de francs à fin juin, ce qui constitue une base confortable pour l’évolution des affaires d’ici la fin de l’année, poursuit le communiqué. Mais il n’est constitué que des commandes d’anciens clients, a précisé le patron du groupe Peter Pauli devant la presse à Zurich.

La situation des crédits semble se détendre et plusieurs grands projets dans les cellules solaires pourraient voir le jour dans les 2 à 3 ans à venir. L’entreprise compte réaliser un «solide résultat» sur l’ensemble de l’exercice annuel, mais refuse de donner des estimations en raison des incertitudes liées à la crise.

A long terme, Meyer Burger est convaincu que l’industrie solaire bénéficiera à nouveau d’importants revenus et reste dès lors confiant quant à l’évolution des ses affaires. L’année 2010 sera charnière et permettra à nouveau un épanouissement, a ajouté M. Pauli. Actions en hausse

Les résultats du groupe, le niveau de son carnet de commandes et de ses contrats ont convaincu le marché. Les actions Meyer Burger faisaient partie des grands gagnants du marché élargi à la Bourse suisse jeudi. Vers 11h15, l’action gagnait 4,8% à 195,80 francs tandis que le SPI reculait de 0,10%.