Technologie

Michel Matter, vice-président de la FMH: «Quelle est l’urgence, pour les opérateurs, de lancer la 5G?»

Le vice-président de la Fédération des médecins suisses (FMH), plaide pour la prudence face à la 5G et demande que les conclusions du groupe d’experts travaillant sous l’égide de l’Office fédéral de l’environnement soient publiées. L’ophtalmologue fustige la fuite en avant des opérateurs télécoms

La tension autour de la 5G ne faiblit pas. Une semaine après une manifestation qui a réuni plusieurs centaines de personnes à Berne contre cette technologie, Sunrise a répété jeudi dernier l’importance de cette technologie pour la Suisse. Les anti-5G craignent qu’elle ne soit nocive pour la santé. Les opérateurs affirment que les fréquences utilisées par la 5G sont les mêmes que pour la 3G et la 4G actuelle. Qu’en pense le corps médical? Le Temps s’est entretenu avec Michel Matter, vice-président de la Fédération des médecins suisses (FMH), président de l’Association des médecins genevois et ophtalmologue.

Le Temps: Vous brandissez le principe de précaution face à la 5G. Estimez-vous que cette technologie est nocive?