Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
ZUM GREEN DATACENTER RECHENZENTRUM IN LUPFIG STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG --- Close-up of a server rack with lattice gate and LED status lamps in a cooled and ventilated server room of Green Datacenter AG in Lupfig, Canton…
© CHRISTIAN BEUTLER /KEYSTONE

Technologie

Microsoft créera deux centres de données en Suisse

Le géant informatique établira un datacenter à Genève, un autre à Zurich. Microsoft devance ainsi Google et Amazon, qui ne possèdent pas de tels centres en Suisse

Microsoft établira deux centres de données en Suisse. La multinationale américaine a annoncé mardi matin ses intentions de créer un datacenter dans le canton de Genève et un autre à Zurich. Ils seront opérationnels en 2019 et devraient être établis au sein de bâtiments existants. La société américaine ne donne pas de précision sur la taille et les capacités de ces centres de données.

Lire aussi: La course aux centres de données s’accélère

Pour la Suisse, la nouvelle est d’importance, puisque aucun des géants technologiques américains, que ce soit Google ou Amazon, ne possède de centre de données en Suisse. Yahoo! avait affiché des ambitions dans ce domaine, avant de changer d’avis il y a quelques années. La société basée à Redmond (Washington) se distingue donc de ses concurrents avec cette annonce qui permettra d’offrir aux entreprises helvétiques, mais aussi aux administrations publiques, une palette de services allant du stockage de données à l’utilisation de logiciels à distance, tel Office 365.

Pas d’obligation légale

Jusqu’à présent, les clients suisses des services cloud de Microsoft voyaient leurs données stockées dans des centres en Europe, aux Etats-Unis ou en Asie, selon leur choix. Désormais, ils pourront être assurés que ces données resteront en Suisse. Rappelons qu’il n’y a pas d’obligation légale pour les banques ou les sociétés pharmaceutiques, par exemple, de stocker les informations dans le pays. Les nouveaux règlements sur les données, que ce soit au niveau suisse ou européen, n’imposent pas non plus de telles obligations. Mais Microsoft estime qu’offrir ce service à ses clients leur permettra d’apposer une sorte de «label suisse» à leurs activités.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)