Selon plusieurs médias américains, Microsoft pourrait annoncer cette semaine un nouveau plan social visant à supprimer des «milliers d’emplois». L’entreprise de Redmond (Washington), troisième capitalisation boursière du monde, cherche à réorganiser ses équipes commerciales. D’après le site GeekWire, le vice-président Judson Althoff a envoyé lundi matin une note interne aux employés, décrivant la réorganisation et la nouvelle stratégie commerciale de l’entreprise. La note ne mentionnait en revanche aucune suppression d’emplois.

Ces dernières années, le groupe américain a procédé à plusieurs vagues de licenciements (18 000 employés en 2014, 7800 en 2015, 4700 l’année dernière) notamment à la suite de ses échecs sur le marché de la téléphonie mobile.

Le regard tourné vers le cloud

La vente de logiciels pour les ordinateurs et les serveurs n’est plus le principal vecteur de croissance de Microsoft. L’entreprise fondée par Bill Gates se tourne de plus en plus vers les services cloud (informatique en nuage), notamment le stockage de données et l’accès aux logiciels en ligne. Les revenus du département Intelligent Cloud de Microsoft ont atteint 6,8 milliards de dollars sur le dernier trimestre (+11%), dopés par les performances de la plateforme de stockage de données Azure, dont le taux de croissance a dépassé les 93% sur le dernier trimestre. Ce secteur représente désormais près d’un tiers du chiffre d’affaires de Microsoft.

L’entreprise a annoncé la semaine dernière l’acquisition de la plateforme d’origine israélienne Cloudyn, éditeur spécialisé dans le suivi et la gestion des coûts des services du cloud. Avec cette nouvelle orientation stratégique, Microsoft espère se faire une place sur ce marché en pleine croissance, face aux autres géants Alphabet et Amazon.

En attendant un communiqué officiel sur une éventuelle réorganisation, les résultats financiers annuels de Microsoft seront publiés le 20 juillet.