Vente en ligne

La Migros, ennemie inattendue du commerce de détail physique?

L’e-commerce et le tourisme d’achat représentent 20% des dépenses des ménages suisses, d’après un rapport de la BCV sur l’année 2017. Loin de se laisser distancer par les géants Amazon et Zalando, Migros et Coop tirent leur épingle du jeu grâce à leurs différentes filiales présentes sur le web

Pas moins de 3800 emplois volatilisés en dix ans. C’est la conséquence principale, dans le canton de Vaud, de la concurrence de l’e-commerce et du tourisme d’achat sur le commerce de détail d’après un rapport sur l’année 2017 présenté jeudi à Lausanne par la Banque cantonale vaudoise. Représentant chacun environ 10% des dépenses des ménages suisses, ils se cumulent à une recherche permanente de productivité qui fait également pression sur le secteur et les prix. Cette tension, qui se retrouve sur l’ensemble du territoire helvétique, a principalement frappé les centres-villes, les périphéries résistant mieux grâce aux grands centres commerciaux qui s’y sont ouverts ces dernières années.

Lire aussi: Le bénéfice de Migros a reculé de 5,5% en 2018