Pas moins de 3800 emplois volatilisés en dix ans. C’est la conséquence principale, dans le canton de Vaud, de la concurrence de l’e-commerce et du tourisme d’achat sur le commerce de détail d’après un rapport sur l’année 2017 présenté jeudi à Lausanne par la Banque cantonale vaudoise. Représentant chacun environ 10% des dépenses des ménages suisses, ils se cumulent à une recherche permanente de productivité qui fait également pression sur le secteur et les prix. Cette tension, qui se retrouve sur l’ensemble du territoire helvétique, a principalement frappé les centres-villes, les périphéries résistant mieux grâce aux grands centres commerciaux qui s’y sont ouverts ces dernières années.

Lire aussi: Le bénéfice de Migros a reculé de 5,5% en 2018