Consommation

Migros se développe même en Inde

Grâce notamment au chocolat, M-Industrie croît fortement à l’international, procède à plusieurs acquisitions et développe des partenariats, y compris en Inde. Le groupe ne prend pas position sur les questions de marges records

Lors de la conférence annuelle de M-Industrie, qui regroupe 30 entreprises produisant quelque 20 000 articles vendus par Migros, les dirigeants n’ont pas désiré répondre aux critiques, mercredi à Buchs près d’Aarau. Une étude de la société allemande de conseil Deekeling Arndt Advisor estime que la Fédération Migros dispose des plus hautes marges brutes de la branche (40%) en Europe, révélait dimanche la presse alémanique. Le sujet ne sera abordé qu’à l’occasion de la conférence de presse du groupe, fin mars. 

Croissance dans le café et le chocolat

M-Industrie est un grand groupe de 13 391 collaborateurs, présent sur des segments allant du fromage au chocolat en passant le café et les cosmétiques. Ses ventes sont «solides» en 2016, selon Walter Huber, son directeur. Le chiffre d’affaires de M-Industrie atteint 6,389 milliards de francs (+2,1% en un an). La société ne précise toutefois pas le niveau de ses marges.

A lire aussi: Amazon, une révolution à ne pas sous-estimer

Les ventes de M-Industrie à l’étranger, à travers les exportations (19%) et les sites à l’étranger, atteignent 790 millions de francs. La progression dépasse largement la moyenne puisqu’elle s’élève à 16%. «L’expansion internationale restera prioritaire en 2017, notamment dans les capsules de café et les cosmétiques ainsi que la distribution en ligne», a annoncé Walter Huber. 

A lire aussi: Des médicaments aussi à la Migros

La Fédération des coopératives Migros, à l’inverse par exemple de Coop, dispose d’une structure très décentralisée. La coopérative Migros de Zurich poursuit par exemple sa propre stratégie d’expansion à l’étranger aux côtés de celle de M-Industrie.

Le premier pas en 2010

Le premier pas hors des frontières a été accompli en 2010 par Mibelle, dans les cosmétiques, avec la reprise de Hallam Beauty au Royaume-Uni. D’importants jalons ont ensuite été posés, notamment à travers la création d’une coentreprise avec le plus grand distributeur indien, Future Group, en 2015. Les produits tels que les bains douche Swiss Tempelle, sont toutefois fabriqués à 100% en Suisse. La commercialisation vient de débuter et le chiffre d’affaires ne s'élève qu'à un million pour l’instant. M-Industrie dispose d’un deuxième centre de production étranger, en France, à la suite de reprise du site Ondal des mains de Procter & Gamble.

Publicité