En Suisse, en février, il s’était offert Infront pour 1,09 milliard de francs. Wang Jianlin mettait alors la main sur cette société zougoise. Présidée par Philippe Blatter, le neveu de Sepp, Infront commercialise les droits de retransmission d’événements sportifs tels que la Coupe du monde de football. Lundi, le krach boursier en Chine a cependant fait fondre la fortune du patron du groupe Dalian de 3,4 milliards de francs (3,6 milliards de dollars), selon les calculs de Bloomberg.

Homme le plus riche d’Asie, Wang Jianlin est le milliardaire qui a le plus souffert du krach qui a eu ses répliques sur toutes les places financières. Viennent ensuite Bill Gates (3,2 milliards), puis Jeff Bezos (3,2 milliards). Wanda, coté à Hongkong depuis décembre, a vu son action s’effondrer de 17%, effaçant 2 milliards de capitalisation. Le reste a essentiellement été perdu par la chute de valeur de Wanda Cinema Line, société cotée à Shenzhen.

En Europe, Wang Jianlin, dont la fortune vient d’abord de l’immobilier et des centres commerciaux, s’est aussi fait connaître en prenant en janvier 20% du club espagnol Atletico Madrid. Il ne s’intéresse pas qu’au ballon rond. Aux Etats-Unis, en 2012, il a racheté le deuxième réseau de salles de cinéma, AMC, pour près de 3 milliards de dollars.