Pour miser sur la volatilité, deux solutions se présentent à l'investisseur: s'il est sophistiqué, il peut acheter de la volatilité pure au travers de futures ayant pour sous-jacent la volatilité d'un indice action. Aux Etats-Unis par exemple, la Bourse de Chicago (CBOE) propose un future VIX sur la volatilité de l'indice S & P 500 (UXQ5 < INDEX > sur Bloomberg pour le future août). Toutefois, cette solution présente un inconvénient pour l'investisseur: il doit payer un surcoût. Si l'on considère le future qui échoit en août, il se traite 8 points plus cher que la volatilité calculée aujourd'hui, la volatilité spot (spot: 12,7%, future août 13,5%). Cela signifie que la volatilité de l'indice (plus précisément des options sur l'indice) doit progresser d'au moins 0,8% pour que la transaction soit profitable.

Nous avons par ailleurs observé que le future n'est pas parfaitement corrélé avec la volatilité observée sur les marchés spot. C'est pourquoi un tel investissement ne se justifie que si l'on attend une hausse forte et rapide de la volatilité. Ainsi en cas de krach boursier, la volatilité spot connaîtrait un pic qui se refléterait dans la valeur du future sur volatilité. Cette hausse permettrait à l'heureux investisseur de compenser tout ou partie de la perte subie sur son portefeuille actions par un gain sur la volatilité.

Sinon, s'il n'attend pas de crash dans un avenir proche, mais une remontée lente des volatilités, il est préférable de privilégier des produits structurés taillés sur mesure comme le «Win-Win Straddle Note» (voir graphique ci-dessus). Il s'agit d'un produit à 2 ans en dollars dont le capital est partiellement garanti.

La valeur de remboursement sera égale à 90% de l'investissement, plus 100% de la valeur absolue de la hausse ou de la baisse de l'indice Hang Seng (Bourse de Hong-Kong) à maturité. Par exemple, si l'indice baisse de 40% en 2 ans, l'investisseur recevra 90% +40%, soit 130% de son investissement initial. Pour rappel, Hang Seng a gagné 34% en 2003 et 13% en 2004 mais a perdu presque 50% de sa valeur entre 2000 et 2003. Ce produit profitera également d'une hausse de la volatilité durant sa durée de vie. De fait l'investisseur a une double exposition: long call et long put. Ce type de produit peut également être structuré sur d'autres indices ou même sur des titres individuels.