Après quatre ans de Trumpisme et en proie à la pandémie de Covid-19, dans quel état se trouve réellement l’économie des Etats-Unis? A quelques semaines de la présidentielle américaine «Le Temps» fait le bilan et vous propose une série d’articles thématique.

Lire: 

Par son travail et le mérite, tout est possible aux Etats-Unis. Cette vision du «rêve américain» correspond à un cliché. Selon l’humoriste George Carlin, on l’appelle ainsi parce qu’il faut être endormi pour y croire. Pour Oprah Winfrey, Ralph Lauren ou Howard Schultz, le patron de Starbucks, il est bel et bien devenu une réalité. Mais ce sont des exceptions. Or le sujet est crucial dans la perspective des élections.

Le déclin de la mobilité sociale durant les années Obama aurait facilité l’élection de Donald Trump en 2016. Si l’on considère l’évolution de l’électorat républicain entre 2012 et 2016, la mesure de la mobilité sociale développée par l’économiste Raj Chetty justifie 80% du résultat, selon David Yanagizawa-Drott, chercheur à l’Université de Zurich après l’avoir été à Harvard Kennedy School. Le lien entre les possibilités d’ascension sociale et le comportement électoral est l’inverse de ce que l’on attend, affirme une étude de David Yanagizawa-Drott. Quand les «craintes pour l’avenir» augmentent et l’espoir d’ascension sociale diminue, ce sont les thèses opposées à la mondialisation et à l’immigration qui sont populaires, celles que défend Donald Trump.