Matières premières

Le modèle du pétrole de schiste américain suscite des interrogations

La fracturation hydraulique nécessite des dépenses importantes, mais la rentabilité tarde à venir. Les investisseurs s’impatientent

C’est l’un des mouvements les plus spectaculaires de la turbulente histoire du pétrole et l’un des atouts majeurs de Donald Trump sur le plan géopolitique: l’essor du pétrole de schiste aux Etats-Unis au cours des dernières années a fait passer les Américains au rang de premiers producteurs mondiaux d’or noir, devant les Russes et les Saoudiens. En 2018, le pays a franchi la barre des 12 millions de barils par jour. Cette croissance exponentielle est essentiellement due à l’extraction de pétrole de schiste, obtenu par une technique de fracturation de la roche (la fracturation hydraulique) différente de celle utilisée pour le pétrole conventionnel.

Lire aussi: Donald Trump et la Russie demandent plus de pétrole