Dubaï, plus importante ville des Emirats arabes unis, est connue pour être le poumon économique du Moyen-Orient. Elle l’est moins pour la qualité de son modèle de protection sociale. «Je pense que le revenu universel existe depuis des décennies, mais pas de manière formelle», estime Nasser al-Shaikh, ancien directeur général du Département des finances de la mégalopole.

Ce qui est vrai pour Dubaï l’est aussi pour les cinq autres membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui ont bâti leur richesse sur les exportations de pétrole. La myriade d’aides et de subventions gouvernementales dont les citoyens de la région bénéficient tout au long de leur vie forme un modèle de société inspiré des valeurs prônées par le revenu universel.