Quel peut être le job qui vous expose au risque de syndrome de stress post-traumatique? Celui qui vous pousse le matin à vous lever avec votre pistolet, qui ne vous a pas quitté de la nuit, pour sécuriser toutes les pièces de votre maison? Ce métier qui fait que vous commencez à croire que la Terre est plate et que l’Holocauste est peut être un Holohoax, c’est-à-dire une fake news?

Bienvenue dans le monde merveilleux des modérateurs de Facebook! La compagnie fondée par Mark Zuckerberg a décidé, après de nombreux scandales, de modérer le contenu de sa plateforme. Discours de haine, appels au terrorisme, images choquantes, tout ce que la nature humaine peut imaginer se retrouve immanquablement sur la plateforme aux 2,7 milliards de membres. En tout, 15 000 personnes à travers le monde parcourent le réseau social à la recherche de ce qui n’est pas conforme aux règles de la maison. Un article de The Verge aux Etats-Unis a fouillé ce matériau, d’abord en interviewant de nombreux process executives, ensuite en passant une journée au sein de la compagnie, encadré par la communication de celle-ci, pour discuter avec ces employés exposés quotidiennement au mal.