Le régime de politique monétaire est en train de changer. Rien de plus normal. Il faut, bien sûr, qu’il évolue et s’adapte dans une économie mondiale en permanente transformation. Nous avons connu l’étalon-or, des taux de change fixes puis flottants, l’objectif de contrôler l’évolution de la masse monétaire puis la stabilité des prix, l’indépendance des banques centrales et plus récemment les indications prospectives. Aujourd’hui, trois nouvelles réalités influencent la politique monétaire.

Lire aussi notre revue de presse (15.08.19): Un climat de sinistrose économique s’installe