MoneyPark se présente désormais comme le numéro deux des hypothèques en Suisse. La société, lancée en 2012, se targue d’avoir dépassé UBS et Credit Suisse en termes de volume d’hypothèques conclues l’an dernier. Dans un communiqué publié mercredi, la société affirme avoir enregistré un record en dépassant la barre des 3 milliards de francs, soit une hausse de 40% par rapport à l’année précédente, selon son fondateur, Stefan Heitmann. Au total, cette fintech qui appartient depuis fin 2016 à l’assureur Helvetia dit avoir été à l’origine d’environ 19 milliards de francs d’hypothèques souscrites et gérées en Suisse.

La comparaison avec les banques est néanmoins un raccourci. MoneyPark est un intermédiaire qui ne prend pas le risque financier. Elle conseille les particuliers qui peuvent ensuite conclure une hypothèque avec l’un de ses 100 partenaires financiers, qu’il s’agisse de banques, d’assurances ou de caisses de pension. Mais, contrairement aux banques, ces crédits ne figurent pas dans son bilan.