Trois transactions en trois jours! Morgan Stanley a une foi inébranlable dans l'avenir de la gestion alternative, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Mercredi, la banque américaine a dévoilé une troisième opération consécutive de rapprochement avec un hedge fund, le très réputé londonien Lansdowne Partners. Pour un montant non révélé, elle a acquis une participation de 19% dans ce fonds. Créé en 1998 et spécialisé sur les actions, il pèse aujourd'hui 12 milliards de dollars.

La veille, mardi, la banque avait annoncé l'acquisition par sa division gestion d'actifs (MSIM) d'un autre hedge fund, l'américain FrontPoint Partners (5,5 milliards de dollars sous gestion), pour environ 400 millions de dollars selon Bloomberg. «Depuis une année, nous avons activement développé nos compétences dans l'alternatif, [...] cette acquisition nous donne la fondation solide dont nous avons besoin pour mener à bien notre ambitieux plan de croissance dans les actifs alternatifs», avait alors déclaré Owen Thomas, directeur des opérations de MSIM. Au 31 août, sa division gérait pour 76 milliards de dollars d'actifs dans des hedge funds et des fonds de private equity.

Cette série d'alliances, qui illustre la tendance à l'institutionnalisation de l'industrie alternative, avait été inaugurée lundi par l'annonce d'une prise de participation minoritaire de la firme de Wall Street dans le hedge fund new-yorkais Avenue Capital Management. Ce dernier, spécialisé dans les actifs en détresse, pèse 12 milliards de dollars.