L'an passé, les 50 plus grandes multinationales domiciliées en Suisse ont continué d'augmenter leurs effectifs à l'étranger. Elles y ont employé environ 20 000 personnes de plus que l'année précédente. En Suisse, en revanche, elles ont supprimé 6000 emplois. Au total, ces 50 sociétés occupaient 1,07 million de personnes à l'étranger en 1998, indique la dernière enquête «Top 2000» de la Handels Zeitung. A eux seuls, les groupes Nestlé, ABB et Novartis employaient un demimillion de collaborateurs. Par rapport aux années précédentes, toutefois, le rythme des augmentations d'effectifs à l'étranger s'est ralenti en 1998. Ce sont principalement les reprises ou les nouvelles consolidations d'entreprises existantes qui ont contribué à la progression de l'emploi à l'étranger. En tête de la liste des plus grands employeurs à l'étranger, on trouve Nestlé avec 225 605 personnes. Suivent ABB (187 969), Novartis (67 649) et Roche (57 142). La situation est différente en Suisse où de nombreuses grandes sociétés ont supprimé des postes. En 1998, au total, 6000 emplois ont disparu. Le plus grand employeur sur le territoire suisse reste Migros (56 597), suivi de La Poste (41 475), de Coop (36 323) et du groupe UBS (32 706). Les petites et moyennes entreprises continuent toutefois de constituer la colonne vertébrale de l'économie suisse et de créer sans cesse de nouveaux emplois. En 1998, 31 200 entreprises ont été fondées en Suisse, 1500 de plus qu'un an auparavant. Dans le même temps, 21 000 sociétés ont été dissoutes et plus de 4000 mises en faillite.