Lectures

Comment est née l’économie d’aujourd’hui

Le système Bretton Woods obligeait les pays occidentaux à une certaine discipline, notamment à prendre des mesures d’austérité avant que leur déficit extérieur ne devienne trop grand. «Cette discipline a été mise en cause par les Etats-Unis qui ont cru pouvoir s’en affranchir définitivement durant l’administration du président R. Nixon», écrit le professeur Jean-Jacques Friboulet. «L’Histoire a montré les conséquences particulièrement négatives de cet affranchissement. Celui-ci est la cause principale de la grave instabilité qui affecte les économies occidentales depuis 1974. Les disciplines économiques doivent s’appliquer aux finances extérieures comme aux finances intérieures.»

C’est par ces lignes en fin d’ouvrage que Jean-Jacques Friboulet, professeur d’histoire économique et de développement à l’Université de Fribourg, achève un examen approfondi du monde économique entre le XVIIIe et le XXe siècle. Dans son livre d’histoire économique publié en 2014, fruit de 25 années d’enseignement et de recherche, il offre une imposante synthèse des connaissances et des leçons à tirer de la longue, et parfois tourmentée, transformation de l’économie. Il met en particulier en évidence les ruptures, les bouleversements, les «bifurcations imprévues» qui n’ont fait que se succéder. La donne n’a cessé de changer au fil des décennies, et tant mieux, peut-on percevoir dans les propos du professeur Friboulet, qui conteste que «l’aujourd’hui trouverait son explication dans l’hier et l’avant-hier». Non, affirme-t-il, «l’histoire économique connaît des ruptures et donc des commencements. La révolution industrielle en est une. Elle va changer la donne en imposant la suprématie anglaise pendant un siècle sur l’Europe et le reste du monde. La Première Guerre mondiale est une seconde rupture qui oblige à repenser la politique économique. La crise de 1929 et ses conséquences, en particulier la Deuxième Guerre mondiale, change elle aussi la face du monde et conduit à la domination américaine. Enfin, l’effondrement du communisme en Europe de l’Est et l’émergence de la Chine dans les années 1990 ont changé la face de la mondialisation.»

Mystérieuses Trente Glorieuses

Pour le lecteur de 2015, cet ouvrage est aussi l’occasion de revisiter des périodes sinistres comme l’avant-guerre de 39, «qui arrive au moment où l’économie libérale est en débandade», des périodes mystérieuses comme les Trente Glorieuses – «moins brillantes que ne le laisse croire la légende, écrit-il, même si elles sont marquées par une croissance économique sans précédent» – ou de se réapproprier les fondamentaux liés à la question de la dette ou de la démographie. Le livre est par ailleurs doté d’un large dispositif de tableaux et graphiques qui nourrissent l’analyse et l’argumentation de l’auteur.