Une entreprise de négoce genevoise, son patron et un résident tessinois ont été épinglés cette semaine par les Etats-Unis pour avoir violé un embargo américain au Venezuela, a annoncé Washington. Le groupe Swissoil Trading, son administrateur Philipp Apikian et un Italien habitant à Lugano, Alessandro Bazzoni, figurent parmi les cinq «acteurs principaux» d’une liste de 23 personnalités, entreprises ou autres bateaux sanctionnés mardi par le Département du Trésor américain (OFAC). Ceux qui figurent sur la liste se voient interdits de faire affaire avec des entreprises aux Etats-Unis.

Washington estime qu’ils ont aidé la compagnie d’Etat vénézuélienne PDVSA à vendre son brut, surtout en Asie, malgré son embargo contre la nation sud-américaine. Swissoil Trading aurait agi en tant que destinataire, ou entité financièrement responsable de la réception d’une cargaison de pétrole, notamment pour les expéditions de brut négociées par une entreprise maltaise, Elemento. Le groupe suisse aurait aidé matériellement, parrainé ou fourni un soutien financier à PDVSA, estime l’OFAC. Alessandro Bazzoni aurait de son côté coordonné des programmes visant à négocier la revente de brut de PDVSA et à affréter des pétroliers pour le Venezuela.