Les clients de Neon ne paieront plus de frais supplémentaires sur leurs paiements à l’étranger. La néo-banque suisse a annoncé lundi qu’elle allait calquer son offre sur celles de ses concurrentes, la britannique Revolut et l’allemande N26. Les utilisateurs de la carte de crédit Neon se verront donc désormais appliquer les taux de change de référence Mastercard, quelle que soit la devise utilisée.

Lire aussi: Les néobanques, une gestion plus souple de l’argent