Nestlé prévoit de déplacer le siège mondial de Nespresso de Lausanne à Vevey. Ce transfert entraînera l’arrivée à Vevey d’environ 350 collaborateurs à partir de 2021, annonce vendredi la multinationale vaudoise. Le siège sera implanté sur le site industriel d’origine du groupe.

Nespresso, numéro un mondial du secteur du café portionné, emploie plus de 13 000 employés et est présent dans 76 pays. Le développement mondial des activités de cette marque trentenaire sera poursuivi dès 2021 sur le lieu même où Henri Nestlé a inventé la farine lactée en 1867, relève le communiqué.

Lausanne déplore mais comprend la décision

Lausanne regrette la décision de Nespresso de transférer environ 350 collaborateurs de la capitale vaudoise à Vevey (VD). Reste que le municipal en charge de l'économie, Pierre-Antoine Hildbrand, comprend et se montre confiant pour la reprise des locaux.

«Nous avons des contacts réguliers avec Nestlé et Nespresso et nous connaissions ce projet. Evidemment, nous regrettons cette décision mais nous respectons le choix de l'entreprise de rassembler son personnel dans ses propres locaux. Ce projet a une logique», explique vendredi l'élu PLR à Keystone-ATS.

Sachant que le déménagement est prévu pour 2021, «nous avons encore un peu de temps», poursuit Pierre-Antoine Hildbrand. Et d'ajouter que les deux espaces qui seront libérés par Nespresso à Lausanne, soit à Rhodanie près du lac et Rasude à deux pas de la gare, sont «attractifs». «Je suis confiant vu les emplacements et l'attractivité de Lausanne», ajoute l'élu.

Le municipal relativise par ailleurs quelque peu cette annonce. «Oui, c'est une mauvaise nouvelle pour Lausanne, mais les emplois restent dans la région. Et puis, nous espérons aussi que cela permettra de diversifier le tissu économique lausannois.»

Sourire de mise côté veveysan

Du côté de la ville d'images, sans surprise, le sourire est de mise. La nouvelle tombe d'autant mieux que les autorités communales traversent une crise sans précédent.

Par voie de communiqué, la syndique Elina Leimgruber souligne que cette décision confirme l'attachement de Nestlé à Vevey, "berceau d'une marque née dans le quartier des Bosquets en 1867, et qui héberge son siège internationel sur le site de la Bergère".

Le groupe avait entrepris entre 2013 et 2016 d’importants travaux pour la réhabilitation complète de ses bâtiments historiques, sur l’ancienne friche industrielle veveysanne.

Ainsi, comme le relève 24 heures, le Musée Nest qui avait été inauguré en 2016 pour les 150 ans de Nestlé, moyennant un investissement de 50 millions de francs, sera transformé pour accueillir les locaux abritant les nouveaux collaborateurs. Les travaux pour la mise en place d’«espaces de travail d’avant-garde» doivent débuter en octobre 2019 et s’achever au printemps 2021, précise le groupe.

Le musée Nest, depuis son ouverture, a accueilli près de 130 000 visiteurs, qui ont pu se familiariser avec l’entreprise et son histoire. Les visites resteront possibles jusqu’en septembre 2019, avant le début des travaux de réaffectation.

Confirmation de «l’ancrage de Nestlé dans la région»

L’expérience du musée sera ensuite perpétuée sous forme numérique, par le biais notamment d’une visite virtuelle, précise Nestlé. Le groupe annonce par la même occasion son intention de mettre à disposition de la Confrérie des Vignerons, organisatrice de la fête du même nom en 2019, les locaux de l’ancienne ferblanterie du groupe, adjacents au musée. La ferblanterie fera ensuite partie intégrante du site qui accueillera les employés de Nespresso.

Ces changements et investissements «confirment l’ancrage de Nestlé dans la région tout en confortant la Suisse comme pôle stratégique du groupe à long terme», conclut la multinationale.

Le nouveau CEO allemand de Nestlé Mark Schneider avait évoqué fin 2017 vouloir concentrer les activités de Nestlé sur moins de sites. Il était aussi question d’exploiter au mieux les espaces construits à Vevey et à La Tour-de-Peilz, rappelle 24 heures.