Restructuration

Nestlé maintiendra 150 postes dans son centre informatique vaudois

Le géant de l’agroalimentaire avait annoncé fin mai la suppression de 500 des 600 postes de son service IT. Deux cents postes seront en outre à pourvoir à Barcelone et à Milan

Ce ne seront finalement pas 500 mais 450 postes qui disparaîtront au centre informatique de Nestlé, disséminé entre Lausanne, Bussigny et Vevey. «Après un examen détaillé de toutes les propositions des employés, l’entreprise a identifié et pris en compte un certain nombre de recommandations», a justifié jeudi matin le géant de l’agroalimentaire dans un communiqué.

Le 29 mai dernier, Nestlé avait annoncé la suppression de 500 des 600 postes de son centre IT, ainsi que la délocalisation de quelque 80 postes au siège de Nespresso, situé sur deux sites lausannois.

A (re)lire aussi: Chez Nestlé, les restructurations pourraient coûter 580 emplois vaudois

Le groupe ne donne pas plus de précisions sur sa division café. L’un de ses porte-parole admet qu’il y aura «des synergies», mais précise que Nestlé fera «son maximum pour limiter l’impact» des deux restructurations.

Concrètement, Nestlé a accepté de revoir à la hausse la dimension de son service informatique après discussion avec les représentants des employés. L’une de ses porte-parole mentionne des postes «maintenus» dans l’informatique, les procédures SAP [un logiciel de gestion financière, ndlr] ou le management, répondant tous à la «vision de demain» de l’entreprise.

Lire aussi: Restructuration chez Nestlé: une cinquantaine de postes sauvés en Suisse

Postuler à Barcelone ou à Milan

Autre concession: le plan de restructuration sera étendu jusqu’au deuxième semestre 2020, soit six mois de plus que prévu initialement. D’ici à cette date, le groupe évoque les possibles départs naturels ou les transferts internes qui pourraient avoir lieu. Il affirme également être en contact avec des entreprises tierces pour la reprise du reste du personnel.

A lire également notre dossier: Après la crise, l’Espagne vit sur son nuage de données

Les employés de la division informatique pourront également postuler aux 200 postes créés au cours des prochains mois à Barcelone et à Milan. La capitale catalane, où Nestlé a installé son hub informatique en 2016, est appelée à devenir «l’usine numérique» des quelque 3000 marques de la multinationale de l’agroalimentaire. La ville lombarde verra, elle, l’installation d’un centre consacré notamment au design des boutiques Nespresso.

Publicité