Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le siège de Nestlé a Vevey sera affecté par la restructuration qui touche le service informatique du géant de l'agroalimentaire.

Agroalimentaire

Nestlé pourrait supprimer jusqu'à 580 postes dans le canton de Vaud

En plein virage stratégique, le géant veveysan restructure son service informatique. Entre Vevey et Lausanne, des centaines d'emplois pourraient en faire les frais. Nespresso, qui délocalisera 80 postes, pourrait également déménager à Vevey d'ici 2021

Nestlé continue de trancher dans le vif. Le géant agroalimentaire a annoncé mardi matin la restructuration de son service des technologies informatiques. Quelque 500 emplois pourraient être supprimés à Vevey et Lausanne sur les 18 prochains mois.

Lire aussi Le paquebot Nestlé, pas si lourd à manœuvrer

Le groupe, qui souligne sa volonté «d'accélérer sa numérisation», évoque des délocalisations sur son hub technologique en Espagne et «sur d'autres sites de Nestlé». La restructuration fera dès lors l'objet d'une procédure de consultation.

Les inquiétudes du canton et des communes

Le conseil d'Etat vaudois a déjà demandé de rencontrer la direction générale de Nestlé afin «d'étudier toutes les solutions alternatives» aux licenciements, a-t-il annoncé dans un communiqué envoyé en fin de matinée. Une coordination a également été mises en place avec les communes touchées par la restructuration: Bussigny, Lausanne et Vevey. Dans un courriel séparé de celui du canton, elles demandent l'ouverture des négociations rappelant à Nestlé le «potentiel considérable» de la région dans le domaine informatique.

Délocalisations et déménagements chez Nespresso

Dans son communiqué, Nestlé signale aussi sa volonté de renforcer l'expertise de Nespresso dans le commerce en ligne. Là aussi, des postes à Lausanne – environ 80 – pourraient disparaître. La direction envisage de proposer aux employés touchés de rejoindre l'Espagne ou le Portugal, où se trouvent déjà des centres opérationnels Nestlé.

Dans un courrier interne envoyé aux employés, la direction de Nespresso annonce avoir résilié le bail des bureaux de Bellerive pour juin 2019, et le regroupement du personnel sur le seul site lausannois de Horizon. Dans un deuxième temps, Nespresso pourrait déménager à Vevey d'ici à 2021 «mais la décision finale n'a pas encore été prise», prévient le communiqué.

Lire aussi Nestlé rachètera pour 20 milliards de francs d'actions

Nestlé souligne, par ailleurs, son attachement à la Suisse évoquant une relation «mutuellement bénéfique», avant de promettre de continuer à investir dans ce pays. Pour 2018, le groupe articule le montant de 300 millions de francs, contre 289 millions l'année dernière.

La semaine dernière, Nestlé avait annoncé un «renforcement» de la recherche en Suisse avec le regroupement des Centre de recherche Nestlé et le Nestlé Institute of Health Sciences sur un seul site lausannois, qui emploiera 800 personnes.

Nestlé emploie actuellement quelque 10'100 personnes en Suisse, contre 6700 en 2003. Un ancrage dû notamment au lancement des capsules Nespresso, dont la production mondiale s'effectue à Orbe, Avenches et Romont.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)