Le directeur général, Mark Schneider, fait marche arrière sur l’une de ses plus importantes acquisitions en dehors des activités traditionnelles du groupe dans l’alimentation. Nestlé avait déboursé 2,6 milliards de dollars en 2020 pour s’emparer du spécialiste américain des allergies Aimmune Therapeutics. Son produit phare, Palforzia, est le seul traitement de l’allergie aux cacahuètes validé par la Food and Drug Administration (FDA). Nestlé fondait de grands espoirs dans cette activité. «Nous pensions tenir un blockbuster. Il semble que ce soit plutôt un traitement de niche», a reconnu Mark Schneider mardi lors d’un séminaire d’investisseurs à Barcelone.