C’est habituellement le chiffre le plus attendu, lorsque Nestlé publie ses résultats: la croissance organique, qui témoigne de la progression du chiffre d’affaires attribuable aux seules ventes du groupe, s’est envolée à 8,1% au premier semestre. Les ventes atteignent 41,8 milliards de francs (+1,5%), affectées à hauteur de 3,5% par un effet de change défavorable dû à la force du franc par rapport aux autres devises, écrit la multinationale jeudi dans un communiqué. Le bénéfice par action a augmenté de 3,2% à 2,12 francs.

«La plupart des zones géographiques et des catégories ont enregistré une croissance organique solide avec une forte dynamique des ventes dans le commerce de détail et un retour à la croissance dans les canaux hors domicile», se félicite l’administrateur délégué du groupe, Mark Schneider, cité dans le communiqué.