Au premier trimestre 2009, les ventes de Nestlé ont baissé de 2,1% à 25,2 milliards de francs. La croissance interne du groupe s’est établie à 0,3%, alors que les effets de change ont pesé à hauteur de 5,2%, a précisé aujourd’hui le géant de l’alimentation. Nestlé a également souffert de l’impact négatif de 0,7% des acquisitions.

La croissance organique s’est pour sa part inscrite à 3,8%. En Europe, les ventes ont fléchi, passant en l’espace d’un an de 5,95 milliards de francs à 5,24 milliards. Elles ont revanche crû à 7,49 milliards dans les Amériques (7,1 milliards au premier trimestre 2008). Le chiffre d’affaires a fléchi à 3,74 milliards dans la région Asie, Océanie et Afrique (3,78 milliards).