Le but? Réveiller l’eau qui dort. Le jeu de mots est facile, mais c’est bien pour redynamiser ses ventes stagnantes d’eau en bouteille que Nestlé décentralise la gestion de ses activités: la multinationale veveysanne a décidé dès janvier d’intégrer Nestlé Waters à ses trois autres divisons organisées par région, a-t-elle déclaré jeudi en marge de l’annonce des chiffres trimestriels. «Après avoir conduit nos marques, San Pellegrino ou Perrier entre autres, à une renommée internationale, il nous faut désormais réagir au niveau local, face à la concurrence», a justifié l’administrateur délégué du groupe, Mark Schneider, lors d’une téléconférence.