Lire aussi: Téléréseaux: Net + ne cesse de grandir

Il y a une semaine, «Le Temps» dressait le portrait de netplus.ch, association de onze téléréseaux en Suisse romande, affichant une croissance annuelle de leurs clients d’environ 6% par an. Parmi ces câblo-opérateurs, un en particulier se distingue: NetplusFR (net + FR). Identifié comme étant un «champion de la croissance» selon une étude réalisée par la «Handelszeitung» et «Le Temps», en collaboration avec l’institut de recherche Statista, le téléréseau basé à Bulle n’a cessé de croître. Il comptait onze employés en 2012. Désormais, il emploie 31 personnes. Et il affiche une augmentation de ses clients de quelque 10% par année.

Désormais, Net + FR ne se contente pas de proposer télévision, accès à internet et téléphonie fixe. Depuis janvier, il vend aussi des services de téléphonie mobile, en partenariat avec Sunrise dont il commercialise les abonnements. «Ceci n’est qu’un premier pas. Nous devrions, d’ici la fin de l’année et en collaboration avec les autres membres de l’association romande Net +, commercialiser notre propre offre de téléphonie mobile», explique Frédéric Sudan, directeur de Net + FR.

Proximité avec les clients

Avec ce nouveau service, le câblo-opérateur se positionne mieux face à la concurrence. «Nous avons été créés en 2012 et possédons déjà près de 60% de parts de marché dans certaines régions, poursuit le directeur. Notre proximité avec nos clients est un atout: nous les connaissons bien et nous sommes extrêmement réactifs en cas de souci». Net + FR se targue aussi d’offrir un filtre anti spam gratuit pour les appels téléphoniques intempestifs depuis deux ans et demi, alors que les grands opérateurs viennent à peine de proposer ce service à leurs clients.

Net + FR est né d’une collaboration entre Groupe E, Gruyère Energie et IB-Murten, tous trois actionnaires de la société. En 2012, la société revendiquait un chiffre d’affaires de 1,7 million de francs. Il s’établit aujourd’hui à 14 millions et Net + FR commence à être bénéficiaire. «Nous allons, dès l’année prochaine, pouvoir distribuer un dividende et je souhaiterais reverser un tiers du bénéfice aux collaborateurs», précise Frédéric Sudan.

Environ 15000 clients

Aujourd’hui, la société compte environ 15000 clients, un chiffre en croissance de 1500 unités par an, et dénombre 500 entreprises au sein de son portefeuille. «Comme la technologie ISDN deviendra obsolète en fin d’année, de nombreuses entreprises changent d’opérateur et nous gagnons ainsi des clients», affirme le directeur de Net + FR.

La société profitera, dès l’automne 2017, d’une autre modification. Comme UPC a acquis les droits pour les matchs du championnat suisse de hockey sur glace, Net + FR pourra les transmettre. «Et vu le nombre de fans de Gottéron dans le canton, c’est un service important pour nous», poursuit Frédéric Sudan.

Qualité reconnue

En général, les offres combinées de Net + FR sont, à prestations comparables, 10 à 15% moins chères que celles de ses concurrents. La qualité des services est reconnue. En effet, ces deux dernières années, le magazine «Bilanz» a, dans son classement, nommé l’association romande Net + comme le meilleur opérateur multimédia de Suisse.

Récemment, le canton de Fribourg a vu Swisscom se retirer du projet de couvrir l’ensemble du canton de fibre optique en collaboration avec Ftth fr. Cela a-t-il des incidences sur Net + FR? «Indirectement oui, répond son directeur. De nombreux Fribourgeois n’ont pas compris que Swisscom, une fois les villes équipées en fibre, se retire du projet et prétérite en quelque sorte les campagnes. Du coup, certains clients préfèrent se tourner vers nous plutôt que vers l’opérateur historique pour l’accès à internet, la télévision et la téléphonie.»