Les images de bûchers funéraires au bord du Gange, d’hôpitaux bondés de patients atteints de Covid-19 et de foules désespérées à travers l’Inde s’arrachant des bonbonnes d’oxygène, et du ballet de l’aide internationale sont encore vives. C’était au printemps. La page est désormais tournée. Le pays reprend même les exportations de ses vaccins et en expédiera huit millions de doses en Asie-Pacifique en octobre. L’annonce a été faite la semaine passée par le premier ministre indien, Narendra Modi, lors d’un sommet du Quad (Etats-Unis, Inde, Australie et Japon) à Washington.