Même avec la voix un brin cassée et visiblement fatiguée, Ngozi Okonjo-Iweala, qui n’a pas dormi pendant deux jours d’affilée, ne cachait pas sa satisfaction vendredi à l’aube. En vraie patronne de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), elle venait de conclure avec succès la 12e Conférence ministérielle de l’organisation. Les 164 ministres présents s’étaient donné rendez-vous à Genève du 12 au 15 juin; mais, faute de résultats au jour J, ils avaient accepté de jouer les prolongations, qui ont finalement duré trente-six heures. «Les accords – l’accès aux vaccins contre le Covid-19, la pêche et l’agriculture – vont faire la différence pour des individus dans le monde entier», a-t-elle clamé.