Le pionnier japonais du jeu vidéo Nintendo a de nouveau relevé lundi ses prévisions pour l'exercice 2020/21, après un troisième trimestre qui a confirmé la forme de son activité, dopée par les modes de vie casaniers imposés par la pandémie.

Pour l'ensemble de son exercice se terminant le 31 mars, Nintendo table désormais sur un bénéfice net de 400 milliards de yens (soit 3,41 milliards de francs), ce qui représenterait un bond de 55% sur un an.

Lire aussi: Le jeu vidéo ne connaît pas (encore) la crise

Au trimestre précédent, Nintendo avait relevé une première fois sa prévision 2020/21 à 300 milliards de yens, un montant qu'il a d'ores et déjà dépassé, ayant réalisé sur les neufs premiers mois de l'exercice un bénéfice net cumulé de 376,7 milliards de yens (3,21 milliards de francs), en hausse de 91,8% sur un an.

Le géant basé à Kyoto (ouest du Japon) prévoit désormais un bénéfice opérationnel de 560 milliards de yens (4,77 milliards de francs) en 2020/21, au lieu de 450 milliards précédemment, ce qui signifierait une augmentation de 59% sur un an.

Sur les neufs premiers mois de son exercice, Nintendo a déjà réalisé un bénéfice opérationnel quasiment doublé sur un an (+98,2%) de 521,1 milliards de yens (4,44 milliards de francs).

Grâce à de solides ventes de jeux vidéo comme de sa console Switch, le groupe anticipe désormais un chiffre d'affaires annuel de 1600 milliards de yens (13,64 milliards de francs), ce qui serait une progression de 22% sur un an.

Ses ventes ont déjà atteint sur les 9 premiers mois 1404,5 milliards de yens (11,97 milliards de francs), un bond de 37,3% sur un an.