D’ici à 2022, Nissan aura quitté Rolle. Le constructeur automobile japonais ferme le quartier général européen qu’il avait ouvert en 2008 sur La Côte, pour regrouper ses collaborateurs en région parisienne. L’opération se déroule sur fond de difficulté de Nissan en Europe, où la marque de l’alliance avec Renault et Mitsubishi a subi une baisse d’un tiers de ses immatriculations entre 2015 et 2019.

L’explication officielle pointe vers une recherche d’efficacité. Rolle abrite l’un des deux sièges européens du constructeur automobile, avec celui de Montigny-le-Bretonneux, près de Paris. C’est de ce dernier que la nouvelle a été annoncée, lundi. «Avoir deux sièges, un en France et un en Suisse, n’était pas très efficace. On a décidé de tout mettre ensemble pour avoir plus d’efficacité sur un seul siège ici en France», a déclaré à l’AFP Gianluca de Ficchy, directeur de Nissan Europe, lors d’une rencontre avec des journalistes. Le site parisien rassemble environ 800 collaborateurs de Nissan, alors qu’il n’en reste que 25 à 30 à Rolle, selon nos informations.