Le leader mondial des implants dentaires Nobel Biocare a vécu une année 2010 difficile. Son chiffre d’affaires a reculé de 6,4% à 576,6 millions d’euros (796,8 millions de francs) et son bénéfice brut de 9,5% à 448 millions d’euros, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Le bénéfice d’exploitation (EBIT) a reculé en 2010 de 34% à 84,8 millions d’euros. Cette baisse est due à la diminution du chiffre d’affaires, au lancement de la gamme NobelProcera (couronnes dentaires, bridges) ainsi qu’à des efforts accrus en marketing, a indiqué jeudi le groupe dans un communiqué. Le bénéfice net est en recul de 56,8% à 45,7 millions d’euros.

«Malgré des résultats financiers décevants, Nobel Biocare a réalisé des progrès opérationnels importants en 2010 et a posé les bases d’une croissance future grâce à des investissements conséquents», a déclaré Domenico Scala, CEO. Grâce à cela, l’entreprise devrait retrouver le chemin de la croissance en 2011.

Rebond de l’action Des propos qui ont apparemment plu aux investisseurs. Vers 10h30, l’action Nobel Biocare figurait jeudi matin parmi les grands gagnants de la Bourse suisse, avec une progression de 3,9% à 19,8 francs dans un marché SLI plutôt orienté à la baisse.

Le groupe d’origine suédoise coté et basé en Suisse a créé 191 nouveaux emplois en 2010. Le bénéfice par action se monte à 0,37 euro (0,51 franc), contre 0,86 euro en 2009.

En raison de la situation économique encore difficile en 2010, les demandes des patients pour les traitements de soins les plus coûteux continuent à stagner. Dans l’ensemble, le marché des implants dentaires a augmenté en 2010 de 2 à 3%, a précisé Nobel Biocare.

Chute en Espagne

Par région, les ventes ont reculé de 6,9% à 248,3 millions d’euros dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique. L’Espagne, qui était le plus fort marché de Nobel Biocare dans la région avant la crise, continue à rencontrer des difficultés. A contrario, des bons taux de croissance ont été enregistrés en Italie et en France. En Grande-Bretagne et en Allemagne, les marchés n’ont toutefois subi qu’un revirement de tendance en fin d’année.

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires a reculé de 5,8% à 193,7 millions d’euros. Dans la région Asie/Pacifique, la baisse est de 2,1% à 125,6 millions et en Amérique latine/Reste du monde, la diminution est de 42,2% à 9 millions.

Au 4e trimestre 2010, le chiffre d’affaires montre un recul de 7,9% à taux de change constants, à 153,2 millions.

Nouveau directeur Nobel Biocare a annoncé mercredi que son CEO Domenico Scala allait quitter le groupe au 30 avril. Il sera remplacé par Richard Laube, un ancien de Nestlé.

A titre de comparaison , le grand concurrent de Nobel Biocare, le bâlois Straumann, a légèrement réussi à accroître ses ventes de 0,2% à 737,6 millions de francs en 2010. Mais son bénéfice net a fondu de 10,4% à 131,1 millions.