Au 4e trimestre, l’indice de la construction du Credit Suisse et de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) s’est inscrit à 131 points, soit 2 de plus que trois mois auparavant, a indiqué mercredi le numéro deux bancaire helvétique. De juillet à septembre, l’indicateur avait affiché un gain de 9 points par rapport à la période avril-juin.

L’embellie est encore plus marquée en comparaison annuelle, l’indice gagnant 7 points au 4e trimestre 2010. L’amélioration reflète la vigueur de la construction de logements, le sous-indice de ce segment ayant progressé de 7 points par rapport aux trois mois précédents, à 121 points.

Dans l’ensemble de la Suisse, pas moins de 67 000 appartements sont en construction, soit un niveau record depuis les premières statistiques en 1994. En revanche, l’indicateur de l’activité dans l’édification de surfaces commerciales et industrielles a légèrement fléchi, passant de 114 à 113 points sur la période sous revue.

Les secteurs du génie civil et de la construction d’infrastructures ont vu leur indice stagner à un haut niveau, soit 156 points, forts du soutien des commandes publiques. Il n’en reste pas moins qu’une baisse de régime est attendue à l’avenir.

De par sa taille et son orientation intérieure, la construction donne des impulsions importantes à la conjoncture helvétique. Recensant 290’000 salariés, soit 30% de l’effectif du secteur secondaire, elle constitue aussi une branche dominante dans de nombreux cantons. Ce secteur génère plus de 5% de la création de valeur de la Suisse.