Le recul représente pas moins de 1,7 million de nuitées perdues pour le secteur, précise l’étude de l’OFS et d’hôtelleriesuisse présentée à la presse à Zurich. L’année de comparaison, 2008, avait constitué le meilleur exercice depuis 1990. La demande a le plus diminué pour la clientèle étrangère, avec une contraction de 6,2% à 20,2 millions de nuitées.

Touchée de plein fouet par la crise financière et économique, la clientèle britannique présente la chute la plus marquée (-18,6%) parmi les pays traditionnels de provenance. En termes de régions touristiques, ce sont les Grisons qui ont le plus souffert avec une baisse de fréquentation de 5,7% par rapport à 2008.

En ce qui concerne les clients indigènes, la demande a accusé un repli de 2,5% seulement à 15,4 millions de nuitées. La statistique laisse par ailleurs apparaître dans l’ensemble un recul plus marqué en début d’année 2009, phénomène qui s’est atténué au fil des mois, ont relevé l’OFS et l’association faîtière du secteur.