Il a beau avoir grandi à Bâle, Christoph Aeschlimann est depuis plusieurs années établi à Genève. Ce parfait bilingue, diplômé en informatique à l’EPFL, dirigera dès le 1er juin Swisscom. L’annonce, jeudi, du prochain départ du directeur actuel, Urs Schaeppi, plonge l’opérateur dans une nouvelle ère. Avec à sa tête un dirigeant jeune – Christoph Aeschlimann a 45 ans –, autant à l’aise d'un côté que de l'autre de la Sarine, Swisscom devra faire face à plusieurs défis, dont celui de l’extension et l’amélioration de ses réseaux.