auto

En Norvège, les ventes de véhicules électriques atteignent un sommet

Pour la première fois, les voitures électriques ont représenté près de 60% des ventes de véhicules neufs dans le pays. Le Model 3 de Tesla joue un rôle

Les véhicules électriques ont franchi une nouvelle étape en mars en Norvège en captant pour la première fois près de 60% de la part de marché des véhicules neufs grâce aux ventes de Tesla, selon les chiffres du Conseil d'information sur le trafic routier (OFV) publiés lundi.

Plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest, la Norvège est pionnière de la mobilité électrique: l'ambition est que toutes les nouvelles immatriculations soient des véhicules zéro émission dès 2025. Les voitures zéro émission (tout-électrique et, pour une portion congrue, à hydrogène) ont représenté 58,4% des nouvelles immatriculations le mois dernier, contre une part de marché de 37,2% en mars 2018. Dans le détail, le pays scandinave a enregistré 10 728 nouvelles immatriculations de véhicules électriques en mars, et quatre pour les véhicules à hydrogène.

Au Salon de l'auto 2019: Le futur de la voiture sera électrique ou ne sera pas  

39% de part de marché globale

La part des véhicules électriques et hybrides rechargeables sur l'ensemble du parc s'élevait à 39% en 2017, selon l'Agence internationale de l'énergie, dans une annonce faite en janvier dernier.

«La Norvège a toutes les raisons d'être fière d'avoir battu un nouveau record pour ses BEV (véhicules électriques à batteries, ndlr)», se félicite Christina Bu, secrétaire générale de l'Association norvégienne des véhicules électriques. «La politique du BEV fonctionne si bien que la plupart des consommateurs optent pour un BEV lorsqu'ils achètent une voiture neuve», ajoute-t-elle.

Le rôle de Tesla

L'OFV explique ce bond de plus de 20 points par rapport à l'année dernière à la même période notamment par les premières livraisons du nouveau Model 3 de Tesla, berline compacte censée faire passer Tesla du marché de niche à celui de masse.

L'Association norvégienne des véhicules électriques estime que la part de marché des véhicules électriques sera maintenue autour de 50% pour l'ensemble de l'année en cours.

Aucun pays au monde ne compte proportionnellement autant de Tesla – constructeur automobile pionner dans l'électrique – que la Norvège, où plus de 5300 Model 3 ont été vendus en mars, soit près de la moitié des immatriculations de véhicules électriques enregistrés.

Lire aussi: Ecologique, la voiture électrique?

Une fiscalité avantageuse

Contrairement aux voitures diesel ou essence lourdement taxées, les voitures propres bénéficient pour l'heure d'une fiscalité avantageuse en Norvège, davantage encore dans le cas des voitures tout-électrique, rendant leur prix d'achat relativement compétitif.

«Les voitures électriques jouent un rôle important dans la réduction des émissions dans le secteur des transports», a déclaré dans un communiqué Statens Vegvesen, l'agence gouvernementale norvégienne chargée des routes, qui prévoit une réduction de 40% d'ici à 2030.

D'après l'agence, en 2017, les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports ont pour la première fois diminué en Norvège.

Publicité