L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé jeudi la note de la dette à long terme du Japon d’un cran, à AA-, estimant que la situation financière de ce pays lourdement endetté allait empirer.

La nouvelle note de l’archipel est la quatrième meilleure possible sur un total de 22, correspondant à un émetteur de haute qualité. Standard and Poor’s a assorti cette note d’une perspective «stable».

«L’abaissement reflète notre estimation que les ratios d’endettement du gouvernement japonais - déjà parmi les plus hauts des dettes notées -, vont continuer d’augmenter davantage que ce que nous envisagions avant que la crise économique mondiale ne frappe ce pays», a expliqué l’agence dans un communiqué.

Standard and Poor’s juge que l’endettement nippon n’atteindra son maximum qu’au milieu des années 2020.

«Plus précisément, le déficit budgétaire public ne devrait se réduire que modestement, de 9,1% du PIB pour l’année budgétaire d’avril 2010 à mars 2011 à 8,0% pour l’année budgétaire d’avril 2013 à mars 2014», a-t-elle souligné.

Troisième économie mondiale, le Japon est endetté à hauteur de quelque 200% de son PIB, la proportion la plus élevée parmi les pays développés.

Conséquence: le yen a chuté jeudi face au dollar et à l’euro, après l’abaissement de sa note. Quelques minutes après la nouvelle, le dollar a bondi jusqu’à 83,20 yens, alors qu’il évoluait à peine au-dessus de 82 yens depuis le début de la journée à Tokyo.

Dans le même laps de temps, l’euro a progressé de quelque 112,60 yens à 113,56 yens. Le yen évolue depuis cet été à proximité de son plus haut niveau en 15 ans face au billet vert et en neuf ans face à la monnaie unique européenne